I Heart Rooney Mara

“Hiraeth” Promotional Shoot & Interview for Coveteur

Coveteur consacre également un article à la ligne de vêtement vegan de Rooney Mara. Elle a été photographiée avec ses collaboratrices par Tristan Kallas. Retrouvez quatre photos dans la galerie.

La nouvelle marque Hiraeth fait son entrée dans le monde vegan

Les fondatrices Rooney Mara, Sara Schloat et Chrys Wong prennent position contre le cuir, la soie et la laine.

Rooney Mara n’est pas n’importe quelle vegan. Elle évite les produits d’origine animale dans son alimentation, mais également dans sa garde-robe. C’est une transition que Rooney Mara, qui se dit elle même « vegane éthique » a commencé en 2011.

« Je suis végétarienne par intervalle depuis que j’ai neuf ans … par intervalle parce que mes parents me disaient que j’étais difficile et que je ne me laissait pas faire, » se rappelle Rooney Mara. « Et puis, il y a sept ans, quelqu’un m’a envoyé cette horrible vidéo infiltré d’un cochon, qui m’a mené a une autre horrible vidéo à encore une autre. Je suis tombé dans le trou du lapin de YouTube. »

Rooney Mara suit un régime vegan depuis – quelque chose qui deviens de plus en plus facile chaque année, particulièrement dans une ville comme Los Angeles. Mais arrêter les produits d’origine animal dans ses vêtements, sacs et chaussures ? Cela s’est avéré plus que difficile.

« La laine est un tueur silencieux. Elle se glisse dans tout, » continue Rooney. « Mais perdre le cuir a été la partie la plus difficile. C’est dans tellement de choses – toutes le chaussures, tout les sacs, toute vos vestes cool. J’avais tellement de vestes cool. »

Elle a fini par se rendre compte que si elle voulait des versions vegan de vêtements haut de gamme, alors elle devrait le faire elle même. Arrive HIRAETH, une ligne de vêtements et accessoires que Rooney Mara a lancé en février avec une amie d’enfance Sara Schloat et une ancienne employée de Barneys, Chrys Wong.

« Le problème est, qu’il n’y a pas tellement de tissus qui ne sont pas d’origine animale et qui sont considéré haut de gamme, » dit Sara Schloat. « C’est soit du cuir, de la soie, de la laine ou de la fourrure. Et même quand vous pensez avoir trouvez quelque chose, il peut y avoir un produit d’origine animale dans la teinture ou dans la colle… Il faut vraiment faire des recherches. Il y a vraiment beaucoup de devoirs à faire pour s’assurer que chaque composant est exempt de produit animal. »

L’équipe d’Hiraeth a passé des mois a interroger les usines avant de s’engager avec elles sur des tissus alternatifs provenant d’Italie, de la France, du Japon ou du Royaume Uni. Chaque pièce est ensuite crée à Los Angeles ou ils peuvent garder un œil sur la production.

« Nous essayons de travailler directement avec les entreprises familiales qui sont dans les environs depuis un certain temps, » dit Chrys Wong. « Lorsqu’il n’y a pas d’intermédiaires et que vous allez directement à la source – lorsque vous connaissez les gens – tout le processus est beaucoup plus transparent. »

Depuis sont lanchement, Hiraeth a reçu le soutien des magasines de modes et d’un nombre croissant de fans. La ligne comprend tout, d’un costume en velours côtelé en passant à un pantalon en cuir jusqu’à une paire de botte motarde, qui est la pièce préférée de Rooney.

« Une bonne paire de botte c’est ce qui me manquait le plus, » dit Rooney. « Lorsque nous avons commencé à les fabriquer, les gens nous ont dit : ‘Non. Vous ne pouvez pas faire ses fausses bottes. Vous ne pouvez pas avoir cet aspect. Vous ne pouvez avoir cette semelle. Il y avait beaucoup de résistance. »

Mais l’équipe d’HIRAETH croit que cette résistance va diminuer avec le temps. Ils ont remarqué que les plus jeunes générations se soucient moins de savoir si un manteau est en cachemire, mais plus si c’est souple et doux. Ils s’intéressent aux origines d’un produit et sont ouvert à la recherche d’alternatives.

« Notre but est de présenter une autre option de qualité, que vous recherchiez des produits qui ne sont pas d’origine animale ou non, » termine Rooney. « Vous n’avez pas besoin d’être vegan pour porter nos produits. Nous voulons vraiment que les vêtements se représentent tout seuls. Et ensuite, avec un peu de chance, nous pourrons présenter des vêtements vegan aux gens qui n’y avait jamais vraiment pensé avant. »

Source : Coveteur | Traduction : I heart Rooney Mara




“Hiraeth” Promotional Shoot & Interview for WWD

A l’occasion d’une interview, Rooney a posé avec Chrys Wong & Sara Schloat, deux amies avec qui elle a lancé sa ligne de vêtement vegan : Hiraeth. Retrouvez deux photos signé Valerie Chiang dans la galerie.

Rooney Mara, Chrys Wong et Sara Schloat repensent la mode avec Hiraeth

Après avoir lutté pour trouver des vêtements de bonne qualité vegan, Rooney Mara s’est alliée avec deux amies proches, Chrys Wong et Sara Schloat, pour créer une ligne de vêtements et d’accessoire vegan et éthiques.

L’histoire de comment Rooney Mara a ajouté « styliste modéliste » à CV n’est pas comme celle de ceux qui repèrent un trou dans le marché et qui visent à le combler : elle ne trouvait pas ce qu’elle souhaitait porter en magasin, et a imaginer que c’est ce que d’autres pouvaient ressentir également, elle a donc entreprit de créer elle même.

Vegan depuis de nombreuses années, Rooney Mara avait des difficultés à trouvé des vêtements qui soit sans matière animale et qui soit de qualité.

« J‘ai toujours aimé Stella McCartney, et j’ai porter des vêtements de Stella, mais à part elle, il n’y en a pas beaucoup » dit Rooney Mara. « Ces dernières années il y a eu quelques nouveauté qui sont apparue comme Susi Studio qui fait beaucoup de chaussure vegan, et Good Guys Don’t Wear Leather. J’en connaît beaucoup parce que je ne veux plus porter de cuir désormais, donc j’ai du chercher ailleurs. Mais ce n’était pas exactement ce que je recherchait, c’est comme ça que cela a surgit. J’avais un besoin et j’ai eu l’impression qu’il y avait un écart dans le marché. » 

Né de cela Hiraeth, une ligne de vêtements, de chaussures et d’accessoires vegan et éthique, dont les prix vont de 160$ à 1500$ , que Rooney Mara et deux amies proches, Chrys Wong et Sara Schloat ont fondé en février dernier, et dont la ligne se vend aujourd’hui dans l’enseigne new-yorkaise Barneys avec des projets de d’expansion à l’horizon.
« Je connaît Sara depuis que je suis petite ; nous avons grandit dans la même ville et nous sommes aller à l’école ensemble et nous avons toujours aimé la mode, » dit Rooney Mara. « Nous parlons de faire quelque chose comme ça depuis quelque temps déjà. » Rooney Mara et Chrys Wong, une ancienne conseillère chez Barneys se sont rencontrées il y a environ sept ans.

« C‘est comme ça que la conversation à commencé ; si nous cherchons une garde-robe précise, on ferait peut-être bien de la faire, et de la partager avec les gens » dit Chrys Wong.

Cette ligne est inspirée par la collection de vêtement vintage de Rooney Mara explique Sara Schloat. « Rooney a cette garde-robe vintage incroyable, pleine de robes vintages, beaucoup viens de ses goûts à travers les années, » dit-elle. « Ce qui revient au concept de notre nom, qui est un mot gallois pour désigner le mal du pays et la nostalgie de la maison. Donc tout est lié. »

Chrys Wong reconnaît que son expérience dans les grands magasins lui a permis de mieux comprendre l’intérêt du client pour une gamme de produit vegan de qualité. « Au cours des années vous pouvez observé que les gens cherche des vêtements qui ne sont pas du cuir, de la fourrure ou de la laine. Mais il aime la mode – ils cherchent des articles de qualités et de beaux vêtements pour commencer, » dit-elle. « De plus en plus j’entends la réticence des gens : « J’aime bien la fourrure, mais je ne suis pas à l’aise de porter la peau d’un animal. » ou bien « J’aime bien cette veste en cuir mais cela semble extravagant de porter ce cuir de veau qui vient d’un bébé animal. » Toute ses choses s’accumulent et peut importe que vous soyez vegan ou pas, il y a beaucoup de gens qui cherchent des alternatives aux vêtements d’origine animale. »

Hiraeth privilégie également la transparence concernant leur production, partageant des photos de leur usine à Los Angeles sur instagram en promettant de rester local même en grandissant.
« Je voulais faire des choses qui soient vegan et sans cruauté envers les animaux et je ne voulais pas faire preuve de cruauté envers quiconque. » dit Rooney Mara. « Serait-il moins cher pour nous de produire nos vêtement ailleurs ? Oui, mais celui nous donne la chance de connaître les gens qui fabriquent nos vêtements et de savoir qu’il y a une intégrité, et que des gens en vivent. »

« Toute la production est faite à Los Angeles, donc nous pensons à développer la production avec nos petites usines; elles grandissent avec nous, » dit Chrys Wong. « Nous allons garder notre production aussi locale et proche que possible. »

Sara Schloat cite le costume de velours côtelé rose, fabriqué avec du coton anglais comme sa pièce préféré, alors que les préférés de Chrys Wong sont les pièces en cuir.
« J’ai porté beaucoup de cuir avant, et le cuir que nous faisons est très beau, si ce n’est plus pratique et plus durable et plus cool, » dit-elle.

Rooney Mara dit qu’elle porte le plus leur boots motarde faite à la main, ainsi que le pantalon en cuir.
« Cela ajoute vraiment de la valeur aux vêtements et aux accessoires quand vous savez quel genre d’artisanat, de talent et de compétence est nécessaire pour fabriquer chaque pièce, » dit-elle. « Ce n’est pas comme si on l’achetait dans un autre pays ; nous voyons vraiment les gens et nous comprenons ce que cela demande de faire de belles chaussures. »

Source : WWD | Traduction : I heart Rooney Mara