I Heart Rooney Mara

“Hiraeth” Promotional Shoot & Interview for Coveteur

Coveteur consacre également un article à la ligne de vêtement vegan de Rooney Mara. Elle a été photographiée avec ses collaboratrices par Tristan Kallas. Retrouvez quatre photos dans la galerie.

La nouvelle marque Hiraeth fait son entrée dans le monde vegan

Les fondatrices Rooney Mara, Sara Schloat et Chrys Wong prennent position contre le cuir, la soie et la laine.

Rooney Mara n’est pas n’importe quelle vegan. Elle évite les produits d’origine animale dans son alimentation, mais également dans sa garde-robe. C’est une transition que Rooney Mara, qui se dit elle même « vegane éthique » a commencé en 2011.

« Je suis végétarienne par intervalle depuis que j’ai neuf ans … par intervalle parce que mes parents me disaient que j’étais difficile et que je ne me laissait pas faire, » se rappelle Rooney Mara. « Et puis, il y a sept ans, quelqu’un m’a envoyé cette horrible vidéo infiltré d’un cochon, qui m’a mené a une autre horrible vidéo à encore une autre. Je suis tombé dans le trou du lapin de YouTube. »

Rooney Mara suit un régime vegan depuis – quelque chose qui deviens de plus en plus facile chaque année, particulièrement dans une ville comme Los Angeles. Mais arrêter les produits d’origine animal dans ses vêtements, sacs et chaussures ? Cela s’est avéré plus que difficile.

« La laine est un tueur silencieux. Elle se glisse dans tout, » continue Rooney. « Mais perdre le cuir a été la partie la plus difficile. C’est dans tellement de choses – toutes le chaussures, tout les sacs, toute vos vestes cool. J’avais tellement de vestes cool. »

Elle a fini par se rendre compte que si elle voulait des versions vegan de vêtements haut de gamme, alors elle devrait le faire elle même. Arrive HIRAETH, une ligne de vêtements et accessoires que Rooney Mara a lancé en février avec une amie d’enfance Sara Schloat et une ancienne employée de Barneys, Chrys Wong.

« Le problème est, qu’il n’y a pas tellement de tissus qui ne sont pas d’origine animale et qui sont considéré haut de gamme, » dit Sara Schloat. « C’est soit du cuir, de la soie, de la laine ou de la fourrure. Et même quand vous pensez avoir trouvez quelque chose, il peut y avoir un produit d’origine animale dans la teinture ou dans la colle… Il faut vraiment faire des recherches. Il y a vraiment beaucoup de devoirs à faire pour s’assurer que chaque composant est exempt de produit animal. »

L’équipe d’Hiraeth a passé des mois a interroger les usines avant de s’engager avec elles sur des tissus alternatifs provenant d’Italie, de la France, du Japon ou du Royaume Uni. Chaque pièce est ensuite crée à Los Angeles ou ils peuvent garder un œil sur la production.

« Nous essayons de travailler directement avec les entreprises familiales qui sont dans les environs depuis un certain temps, » dit Chrys Wong. « Lorsqu’il n’y a pas d’intermédiaires et que vous allez directement à la source – lorsque vous connaissez les gens – tout le processus est beaucoup plus transparent. »

Depuis sont lanchement, Hiraeth a reçu le soutien des magasines de modes et d’un nombre croissant de fans. La ligne comprend tout, d’un costume en velours côtelé en passant à un pantalon en cuir jusqu’à une paire de botte motarde, qui est la pièce préférée de Rooney.

« Une bonne paire de botte c’est ce qui me manquait le plus, » dit Rooney. « Lorsque nous avons commencé à les fabriquer, les gens nous ont dit : ‘Non. Vous ne pouvez pas faire ses fausses bottes. Vous ne pouvez pas avoir cet aspect. Vous ne pouvez avoir cette semelle. Il y avait beaucoup de résistance. »

Mais l’équipe d’HIRAETH croit que cette résistance va diminuer avec le temps. Ils ont remarqué que les plus jeunes générations se soucient moins de savoir si un manteau est en cachemire, mais plus si c’est souple et doux. Ils s’intéressent aux origines d’un produit et sont ouvert à la recherche d’alternatives.

« Notre but est de présenter une autre option de qualité, que vous recherchiez des produits qui ne sont pas d’origine animale ou non, » termine Rooney. « Vous n’avez pas besoin d’être vegan pour porter nos produits. Nous voulons vraiment que les vêtements se représentent tout seuls. Et ensuite, avec un peu de chance, nous pourrons présenter des vêtements vegan aux gens qui n’y avait jamais vraiment pensé avant. »

Source : Coveteur | Traduction : I heart Rooney Mara




Leave a comment